Huit cents mélomanes aux anges


Programmer samedi soir un concert à l’église Saint Vaast, quinze jours à peine après celui organisé au même lieu au profit du Secours Catholique, pouvait paraître une aventure. D’autant que ce soir-là, à la même heure, les amateurs de foot étaient devant leur petit écran. Et pourtant, cette seconde audition unissant le Choeur de Belle à la Maîtrise Boréale, a réuni près de huits cents personnes ! Un tel parterre a créé l’évènement.


Le Choeur de Belle (notre photo) est une chorale bailleuloise forte de soixante-quinze membres, dont quarante-cinq jeunes, créée voici tout juste un an. Elle a assuré la première partie du programme. Sous la direction de Michel Cordier, elle a interprété une douzaine de chants d’un registre assez large, passant du classique avec Laudate Dominum et la Flûte enchantée (Mozart), la Toccata (Bach), etc. au contemporain avec La Bohême (Charles Aznavour), le Vent (Brassens)… En intermèdes musicaux, se sont successivement produits Marie-Annick Demarey au piano, Patrick Titeca à l’accordéon, Philippe D., Florent P. et Louise D. à la flûte traversière, Régis M. à la clarinette et François S. à la trompette. Tous les acteurs de cette première partie du programme ont été chaleureusement applaudis.


La Maîtrise Boréale qui a son siège administratif dans la métropole, collabore régulièrement avec l’Orchestre National de Lille. Samedi soir à Saint Vaast, sous la direction de François G., elle a interprété une douzaine de chansons de son répertoire intitulé “Au cœur du cinéma” : America (West Side Story), Dry your Tears, Afrika(Amistad)… Les deux chorales ont uni leurs voix pour conclure par Emmenez-moi, l’un des grands succès de Charles Aznavour.


Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square